Le vrai du faux sur les véhicules électriques, une enquête de 2 ans résumée dans le film « À Contresens »

Publié le

A contresens le film voiture électrique

Face aux nombreuses polémiques qui entourent la voiture électrique, l’ingénieur Marc Müller et le journaliste Jonas Schneiter se sont associés pour réaliser le reportage « À Contresens », largement discuté sur le site https://acontresens-lefilm.fr/, et révèlent leurs conclusions. 

Les obstacles

Lors de leurs investigations, ils ont fait part des difficultés qu’ils ont rencontrées avec les différents intervenants. Tout d’abord, la recherche du renseignement s’est avérée être une opération particulièrement laborieuse du fait du manque de fiabilité des sources d’information provenant de la presse et des organisations non gouvernementales. Ils ont également noté que beaucoup d’études scientifiques comportaient des erreurs. Par ailleurs, en ce qui concerne les constructeurs, ils se sont heurtés soit à un refus pur et simple de communiquer sur le sujet, soit à la diffusion d’inexactitudes.

Les démentis

Selon de nombreuses sources, la voiture électrique serait loin d’être aussi écologique qu’elle le prétend. À l’origine, c’était pourtant là l’essence même de sa conception. Mais qu’en est-il exactement ? Les deux enquêteurs ont effectué un déplacement jusqu’au Congo pour en avoir le cœur net. Ils ont découvert que la grande majorité des mines dont est extrait le cobalt pour les batteries ne pratiquaient pas une exploitation excessivement déraisonnable, dangereuse pour l’environnement, et n’employaient pas d’enfants contrairement à ce qui est largement répandu. Ils ont même procédé au démontage de moteurs et sont parvenus à la conclusion que ceux des voitures électriques étaient sans conteste plus écologiques que les autres.

Ce documentaire dont parlent plusieurs articles publiés sur le site https://acontresens-lefilm.fr/ fait voler en éclats bon nombre d’idées reçues. Il met en évidence les enjeux financiers qui seraient la cause réelle d’une telle opposition.