Le Malus écologique 2021

Publié le

Avec le Malus écologique 2021, plus nombreuses seront les voitures à être pénalisées. Les véhicules les plus émetteurs en CO2 pouvaient être taxés jusqu’à 20 000 € au 31 décembre 2020, ce montant augmentera significativement au cours des prochaines années. De quoi faire réfléchir au moment de l’achat d’une voiture et de considérer les modèles électriques, qui dans bien des cas échappent à la taxation.

Ce qui changera au 1er Janvier 2021

RIEN ! L’état a décrété il y a quelques semaines que l’application du malus/bonus ne sera applicable qu’à partir de juin 2021 et plus janvier.
Ce qui change par rapport à 2020, c’est le niveau du seuil d’application, qui va connaître des vagues successives d’abaissement. Plus de véhicules seront donc concernés. De 2021 à 2023, le seuil va perdre 5 g par an. Il est en 2021 de 5 g de moins qu’en 2020 avec un nouveau seuil de 133 g/km de CO2. Puis ce seuil passera à 128 g/km en 2022, puis 123 g/km en 2023. Plus de dépassement de la limite est significatif, plus le malus sera important. Près 2 000 € de hausse à 189 g/km et 3 000 € à 202 g/km pour les voitures les plus émettrices de carbone.

Autre élément qui change à partir de 2021, le plafond maximum de la taxe est élevé de 10 000 € par an. Il ne sera plus de 20 000 euros, comme en 2020, mais atteindra la généreuse somme de 30 000 € en 2021 et 50 000 € en 2023, pour les modèles de voiture la plus gourmande en énergie.

Une taxe au poids finalement? 

À cela s’ajoute une taxe au poids pour freiner l’engouement pour les SUV, qui ne sont pas électriques. Le gouvernement a annoncé que cette taxe attendrait le 1er janvier 2022 pour son application et qu’elle concernera les véhicules de plus de 1 800 kg.

Il faudra s’acquitter de 10 € par kilo supplémentaire. Les véhicules d’occasion importés, de plus de six mois, sont concernés par ce malus au poids avec une minoration de 10 % du montant de la taxe pour chaque année écoulée à partir de la première immatriculation. Bien que les familles nombreuses profiteront d’abattements, les grands favorisés sont modèles de voiture à hydrogène, les hybrides rechargeables et électriques. Ces derniers échapperont à cette taxe, à condition d’avoir une autonomie de 50 km sans émissions.

Même si le bonus pour l’achat d’une voiture électrique sera moins généreux en 2021, passant d’une prime de 7 000 € en 2020 à 6 000 € en 2021, si les acheteurs veulent échapper au malus écologique, ils devront se tourner, tôt ou tard, vers l’hybride et l’électrique.

crédit photo : SLR Photos